Maladie d’Alzheimer : un déclin cognitif différent chez les femmes

Spécialités :
Neurologie / Psychiatrie
Mots clefs :
-

Les femmes ont de meilleurs résultats aux évaluations neuropsychologiques, en particulier en ce qui concerne la mémoire verbale. Au cours de la maladie d’Alzheimer, on constate, dans certaines études, un phénomène inverse : les femmes sont plus en difficulté que les hommes dans le domaine verbal, à performance cognitive égale. JL Ryan et coll. ont donc repris les évaluations neuropsychologiques réalisées entre 1992 et 1995 chez 96 femmes et 86 hommes ayant reçu un diagnostic de maladie d’Alzheimer. Après ajustement sur l’âge, l’éducation et la durée d’évolution, les hommes avaient de meilleurs résultats en termes de fluence verbale (dénomination d’animaux), de mémoire sémantique (extrait de l’échelle de Wechsler, ou WAIS, permettant d’évaluer le QI), ainsi que de dénomination d’images avec le Boston Naming test [BNT]).

Une atteinte plus sévère de la fluence verbale et de la mémoire sémantique

Cet article confirme donc la spécificité des atteintes cognitives chez les femmes atteintes de maladie d’Alzheimer, notamment concernant la fluence verbale et la mémoire sémantique. L’origine de ces différences n’est pas claire. Les auteurs font l’hypothèse de l’influence des rôles sociaux attribués aux femmes et aux hommes, les hommes étant supposé s’intéresser davantage au monde animal. Il est cependant plus probable que la dénomination d’animaux soit tout simplement plus difficile que la dénomination de mots commençant par une lettre donnée, pour laquelle aucune différence n’est trouvée entre hommes et femmes. La dénomination d’animaux apparaît ainsi plus sensible pour mettre en évidence une différence de genre.

S’agissant d’une étude s’appuyant sur d’anciens dossiers, il serait nécessaire de reproduire ces investigations avec de nouvelles batteries de test plus extensives, incluant notamment une évaluation des capacités visuo-spatiales. Elle permet en tout cas de mieux connaître les spécificités de l’atteinte cognitive chez les femmes atteintes de maladie d’Alzheimer, qui représentent 2 patients atteints sur 3 aux Etats-Unis.

Dr Alexandre Haroche

Ryan JJ et coll. Neurophysiological differences between men and women with Alzheimer’s disease. Int J Neurosci 2017, 19 sept : 1-19.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]