La méditation de pleine conscience réduit le stress des biopsies du sein

La méditation de pleine conscience réduit le stress des biopsies du sein

Des niveaux élevés de stress et d’anxiété sont rapportés par les femmes en attente de biopsie du sein. Le développement de stratégies pour aider ces patientes à réguler leur stress fait actuellement l’objet de nombreux travaux. Cette fois, c’est la méditation de pleine conscience qui a été mise à l’essai.
Cette pratique a fait son entrée dans de nombreux domaines de la santé, depuis que, en 1979, Jon Kabat-Zin l’a proposée pour la prise en charge de la douleur chronique. A l’époque, ce programme comprenait des sessions hebdomadaires répétées sur 8 semaines, avec une pratique quotidienne de 45 minutes et un jour de retraite dans le silence. Autant dire que cette forme initiale n’était souvent pas facile à faire adopter...
C’est une intervention beaucoup plus brève qui a été proposée à 82 femmes en attente d’une biopsie percutanée du sein radio-guidée. Les patientes ont été randomisées en 2 groupes. Les unes (n=41) recevaient une formation brève à la méditation de pleine conscience, commençant une semaine avant la biopsie et fondée sur la technique du scan corporel. Le jour de la biopsie, elles attendaient dans une pièce calme et silencieuse, avec une musique relaxante et un écran diffusant des vues de paysages. Pendant l’intervention, était diffusée une bande-son invitant les patientes à se concentrer pour réaliser un scan corporel. Les autres (n=41) recevaient l’information habituelle sur le déroulement de la biopsie et, le jour de l’examen, attendaient dans une salle diffusant un programme de télévision ordinaire.

Plébiscitée par 87% des patientes

L’objectif de l’étude était de vérifier si une très brève intervention de méditation de pleine conscience était en mesure de réduire les paramètres qualitatifs et quantitatifs de stress chez ces femmes devant subir une biopsie du sein. Pour ce faire, un questionnaire a évalué la dépression, l’anxiété et le stress, ainsi que les facteurs démographiques, les antécédents médicaux. La douleur, la pression artérielle, la température, le pouls, la saturation en oxygène et le taux de cortisol salivaire ont également été relevés.
Les résultats semblent séduisants puisque la méditation de pleine conscience est associée à une réduction du niveau de stress ressenti, de la pression artérielle, du rythme cardiaque et la saturation en oxygène, en comparaison du groupe ayant bénéficié des soins standard. En revanche, il n’est pas apparu pas de différence des taux de cortisol salivaire, de la température ou de la douleur. Enfin, 87 % des patientes ayant bénéficié du programme de méditation ont estimé que cela leur avait été très utile, et autant recommanderaient cette technique aux autres femmes en attente de biopsie.

Dr Roseline Péluchon

Coelho A B. et coll. : Extremely brief mindfulness interventions for women undergoing breast biopsies: a randomized controlled trial. Breast Cancer Res Treat 2018 ; 171 : 685-692.

Lire aussi :

Partager l'article :