La densité mammaire est en lien avec le poids de naissance

La densité mammaire est en lien avec le poids de naissance

La densité mammaire, considérée comme un facteur de risque de cancer du sein, a été associée à un poids de naissance élevé. En revanche, la corpulence au moment de l’adolescence est en relation inverse avec le risque de cancer du sein et la densité mammaire. Cependant, le moment où la relation s’inverse n’est pas encore identifié. Pour préciser ces données, une équipe états-unienne a étudié l’association entre le poids de naissance, le poids absolu et les changements relatifs à 4 mois, 12 mois et 4 ans et la densité mammaire chez 700 femmes et leurs sœurs (n=116).
L’étude confirme l’association entre le poids de naissance et la densité mammaire, association triplant à chaque kilo supplémentaire. Elle confirme aussi l’association inverse entre une prise de poids rapide chez le nourrisson avant 4 mois, puis entre 1 et 4 ans, et la densité mammaire. Cette association concerne à la fois sur le pourcentage de densité et l’étendue absolue des zones denses.

Le taux d’estradiol parfois en jeu

Il apparaît en revanche une association positive entre une prise de poids rapide entre 4 et 12 mois et la densité mammaire, mais qui reste limitée aux enfants de poids de naissance moyen. Selon les auteurs, ce lien serait en rapport avec un taux élevé d’estradiol endogène, qui pourrait stimuler le développement des tissus mammaires du nourrisson.
Notons que les résultats sont identiques dans la cohorte des sœurs. Remarquons enfin que ces associations sont indépendantes de l’indice de masse corporelle de l’adulte.
Ces données montrent donc que l’inversion du rapport entre poids et densité mammaire se produit tôt dans l’enfance, bien avant l’adolescence. Elles soulignent l’intérêt de prendre en considération ces paramètres de croissance dans la petite enfance, pour l’étude des mécanismes et des facteurs prédictifs de la densité mammaire et des risques de cancer du sein.

Dr Roseline Péluchon


Terry M.B. et coll. : Do birthweight and weight gain during infancy and early childhood explain variation in mammographic density in women in midlife? Results from cohort and sibling analyses. Am J Epidemiol 2018. Publication avancée en ligne le 1er novembre. doi: 10.1093/aje/kwy229.

Lire aussi :

Partager l'article :